Des mesures spécifiques sont prévues quant à l’organisation des examens et concours publics au bénéfice des étudiants handicapés physiques, moteurs et sensoriels afin qu’ils bénéficient d’aménagements préservant toutes leurs chances de succès.

Les formalités à accomplir

Lors de votre inscription, adressez au doyen ou directeur de votre établissement une lettre indiquant les mesures dont vous souhaitez bénéficier. Joignez un certificat médical précisant la nature et le degré de gravité de votre handicap.

Rendez-vous à prendre avec votre centre de santé : 03 28 04 02 40.

Le service de médecine préventive établira, à la suite d’une visite médicale, une attestation précisant de quelles conditions particulières vous devez disposer. Cette démarche doit impérativement être renouvelée en chaque début d’année universitaire même lorsque le certificat initial porte la mention « disposition définitive ».

Les mesures prévues pour les épreuves écrites et orales

La mise en place du tiers-temps pour les différentes épreuves des examens doit être demandée dès la rentrée universitaire.

Si vous avez un handicap moteur qui vous empêche d’écrire normalement

Temps de composition ou de préparation majoré d’un tiers (un temps de repos suffisant doit être prévu entre les épreuves) ;

Possibilité d’utiliser un clavier fourni par vous-même ;

Si vous ne pouvez écrire, ni utiliser une machine à écrire, assistance d’une secrétaire désignée par les responsables de l’examen.

Si vous avez un handicap visuel

Temps de composition ou de préparation majoré d’un tiers ;

Textes des sujets remis en braille ou en gros caractères ;

Possibilité de composer en braille ou en gros caractères soit à la main, soit à la machine fournie par vous-même.

Aménagement des emplois du temps

Si vous avez des problèmes d’emploi du temps, contactez votre responsable d’accueil des étudiants handicapés.


TÉLÉCHARGER LES MESURES SPÉCIFIQUES ICI